L'orteil en griffe

Définition

C’est la déformation d’un orteil au niveau de l’articulation interphalangienne proximale.

Elle peut être isolée ou associée à un hallux valgus.

Elle est favorisée par des chaussures au bout trop étroit et aux talons hauts.

A l’endroit du conflit, la peau s’épaissit et forme un durillon à l’origine de douleurs et de gêne au chaussage.

Ces lésions cutanées peuvent former des plaies et infecter l’articulation en regard du durillon.

Indication

Dans un premier temps, le port d’une petite orthèse peut soulager et retarder l’évolution.Si les symptômes persistent malgré les thérapeutiques instaurées, l’intervention est la seule alternative
En cas de gêne et de douleurs trop importantes, c’est le patient qui pose l’indication opératoire.

Intervention

L’intervention se réalise généralement en chirurgie ambulatoire. Elle se déroule au bloc opératoire dans des conditions rigoureusement aseptiques. Elle peut se faire sous anesthésie générale ou anesthésie locorégionale.

Comme pour la plupart des interventions en chirurgie orthopédique, une antibiothérapie péri opératoire est instituée selon les recommandations de la SFAR (société française d’anesthésie et réanimation).

Le chirurgien et l’équipe du bloc vous installent en position dorsale sur la table d’opération.

Après la préparation cutanée d’usage au bloc opératoire, les champs stériles sont placés.

L’incision se fait en regard de l’articulation concernée sur la face dorsale.

Le chirurgien résèque les extrémités phalangiennes de l’articulation concernée et vérifie la bonne mobilité de l’orteil. La plaie opératoire est refermée.

Suites opératoires

La plupart du temps d’intervention se pratique en ambulatoire, vous pouvez marcher dès la résorption de l’anesthésie.

Vous bénéficierez d’un traitement anticoagulant pour prévenir des phlébites qui sera poursuivi pendant environ 3 semaines après l’intervention.

Risques opératoires